IBM lancera en 2012 un supercalculateur de 10 petaFLOPS

IBM a fièrement annoncé que le département de l’énergie américain utilisera en 2012 un de ses supercalculateurs portant le nom de Mira.

Il aura une puissance de 10 petaFLOPS, soit 10 puissance 16 opérations à virgule flottante par seconde. Il y a seulement 3 mois, le plus puissant supercalculateur au monde était Chinois avec 2,6 petaFLOPS. D’ailleurs, on constate qu’une guerre à la puissance est lancée. Selon certaines analyses réalistes, on atteindra les 100 petaFLOPS d’ici 5 à 6 ans et l’ExaFLOPS au début de la prochaine décennie.
La raison de cet emballement est stratégique. Parmi les calculs scientifiques auxquels servents ces machines on trouve les simulations nucléaires permettant d’améliorer cet armement sans essais réels.
Cette puissance a aussi une énorme valeur pour casser les communications protégées dont tous les états font largement usage. De telles machines rendent caduques des protections en permettant de les casser par la force brute dans un délai raisonnable.
Vous l’aurez compris, cette guerre à la puissance pure est loin d’être terminée. D’autant qu’économiquement il devient de moins en moins coûteux de fabriquer de tels supercalculateurs.